Menu

La question de l'hypnose médicale vue par le Docteur Betbeze


Le Dr Julien Betbeze était l'invité de l'émission Le Labo des Savoirs sur France Culture le 6 janvier 2016.
Psychiatre, responsable pédagogique de l'Institut Milton Erickson de Nantes et enseignant à l'Université de Nantes au DU Hypnose et au CHTIP (Collège d'Hypnose et de Thérapies Intégratives), il démontre l'intérêt et l'importance de l'hypnose médicale et thérapeutique notamment dans les hôpitaux. Les explications.



L'hypnose revient en force.  
Comme l'explique le Dr Betbeze l'hypnose est utilisée potentiellement dans un certain nombre de services par toutes les personnes qui interviennent autour de la douleur c'est à dire dans les services palliatifs, en psychiatrie, et aussi dans la relation entre le médecin et le patient pour améliorer la communication et la capacité relationnelle.

C'est lors de ses études de médecine avec le Professeur Gérard Ostermann de Thérapeutique, qu'il a découvert l'intérêt de l'hypnose : s'intéresser à la question de la douleur. En effet à cette époque, un certain nombre de facteurs  comme le confort, n'était pas suffisamment pris en compte dans les soins. 
Dès lors l'approche Ericksonienne  permet la découverte de la dimension de coopération, de collaboration entre le soignant et le patient ainsi que la notion d'acceptation.
Le point central ? "La découverte de l'effet de l'hypnose sur la modification de la perception de la douleur". Ainsi dans les hôpitaux des techniques d'imagerie se sont développées et "on sait que lorsque quelqu'un est en état d'hypnose, il y a des modifications avec une augmentation des flux sanguins dans certaines zones du cerveau comme le cortex cingulaire antérieur droit, au niveau frontale... C'est la mise en évidence de ces signes neurologiques qui ont amené un certain nombre de personnes à dire qu'il se passe quelque chose de particulier : il y a un état spécifique dans le cerveau".

L'état d'hypnose

"Cet état d'hypnose est un état naturel c'est à dire que nous avons tous la capacité 
à tout moment d'être en relation avec les autres et d'être ailleurs : c'est ce que nous faisons tous les jours." 

Le travail de l'hypnose

"Lorsque quelqu'un est dans une difficulté x ou y,  il va être par exemple dans un processus anxieux en terme pathologique ou douloureux excessif au lieu d'être en relation avec l'autre et avec lui même, il aura du mal aussi bien d'être en relation avec l'autre qu'avec lui même, il part ailleurs et il est, comme on dit "bloqué dans des processus dissociatifs".

Et tout le travail en hypnose est de remettre en place ce qu'on appelle un processus de réassociation lorsque la pathologie est présente."


Le travail d'accompagnement du soignant

"Ce qu'on peut faire c'est proposer une histoire. C'est de pouvoir croire à une histoire dans laquelle la personne peut avoir la capacité  à diminuer sa douleur, à la gérer.
L'idée c'est d'accompagner la personne pour qu'elle puisse modifier sa perception, c'est ça qui est au centre du processus, c'est passer d'une perception étroite.
La question de l'hypnose médicale vue par le Docteur Betbeze

L'hypnose, c'est quelque chose qui s'apprend, se transmet. C'est quelque chose qu'enseigne le Dr Betbeze à l'Université de Nantes.

Qui former ? Tout le monde peut-il prétendre à cette formation ? ou seulement les personnes issues de la profession médicale et les étudiants en médecine ?
Les personnes qui sont formées en hypnose ont pour but d'utiliser ces techniques à l'intérieur d'une qualification professionnelle qu'ils ont par ailleurs. L'hypnothérapeute n'est pas un métier. C'est une manière de travailler en utilisant le corps de manière plus importante et pas seulement l'échange verbal, qui va permettre certaines personnes dans leur pratique professionnelle d'être plus efficient par rapport à ce qui leur est demandé.

La question c'est la question de l'hypnose médicale.

Par exemple dans le cas du DU, c'est un DU d'hypnose Thérapeutique destiné à toute personne qui a une qualification d'infirmière, de kinésithérapeute,  de médecin. Quelque soit la spécificité professionnelle, c'est la personne qui va utiliser ce qu'il va apprendre dans le cadre de sa pratique.
L'idée ce n'est pas de former des personnes à être hypnothérapeute mais d'utiliser l'hypnose et les techniques hypnotiques développées particulièrement  par Milton Erickson dans le cadre de leur pratique professionnelle.

Le but du DU est de permettre à quelqu'un de savoir pratiquer l'hypnose c'est à dire de pouvoir dans un service hospitalier, intervenir pour faire des soins de manière plus satisfaisante, avec moins de douleur et plus de confort.

Depuis 2001, l'hypnose est officiellement enseignée en faculté de médecine, reconnue comme une technique médicale à part entière par l'Ordre des médecins depuis 2005.
Aujourd'hui dans le cadre de la formation continue, il y a beaucoup de médecins généralistes qui se forment à l'hypnose et qui ont déjà une certaine expérience de la clinique. Et ils trouvent que part rapport à la difficulté qui sont amenés à prendre en charge, ils manquent "d'outils". Et l'apprentissage de l'hypnose se traduit très rapidement  une mise en pratique.

Dans le passé, il y avait une confusion entre l'hypnose et la suggestion. C'était la vision de Freud qui disait que l'hypnose était la suggestion. Or tout le travail d'Erickson a été de montrer que l'hypnose et la suggestion, ce n'est pas la même chose.

L'hypnose a été reconnue efficace pour notamment la santé des femmes, les troubles digestifs, la chirurgie, la médecine interventionnelle, psychiatrie, addictologie, et l'hypnose est utilisée dans la prise en charge du syndrome du stress post traumatique et dans le sevrage tabagique et de soins dentaires.

Etude du Professeur Bruno Falissard - Pédopsychiatre, professeur de biostatistique, praticien hospitalier, directeur de l'unité INSERM U669 (santé mentale de l'adolescent)

"Sur le principe, il n'y a pas de différence fondamentale entre l'évaluation d'un soin qui serait médicamenteux ou chirurgicale et d'un soin qui relèverait d'une autre approche.
Dans l'hypnose, par exemple, qui s'intéresse souvent à la douleur, si on utilise les mesures de douleur habituelles : le niveau d'amélioration de la douleur ne sera pas très différent. Mais si on regarde dans le détail d'une part, le ressenti de la douleur n'est pas très différent mais d'autre part, l'impact émotionnel de cette douleur est différent.
Efficace veut dire à chaque fois que j'ai mal à la tête quand je prends du paracétamol après je n'ai plus mal à la tête :  c'est l'effet placebo. Aucun médicament ne permet à coup sûr de calmer une douleur. Mais est-ce que en moyenne quand vous prenez du paracétamol, en général vous avez moins mal à la tête qu'avant ? Oui. Mais est-ce que ça veut dire que c'est efficace aussi ?
En fait, par notion d'efficacité c'est comparative c'est à dire si je soigne par l'hypnose : est-ce c'est mieux que si je soigne avec autre chose. Oui, effectivement parfois l'hypnose est intéressante. Par exemple, dans l'anesthésie générale, on va utiliser l'hypnose pour essayer de maîtriser la douleur opératoire. Et on constate dans ces études que les patients ayant bénéficié de l'hypnose, en moyenne, ont une réduction des produits anesthésiques..."
 

Le Dr Julien BETBEZE anime, entre autre, une formation au CHTIP, Collège d'Hypnose et Thérapies Intégratives de Paris, dirigé par le Dr Philippe AÏM et Laurent GROSS
Laurence ADJADJ (Institut Hypnotim Marseille), Laurent GROSS, Dr Julien BETBEZE à Paris
Laurence ADJADJ (Institut Hypnotim Marseille), Laurent GROSS, Dr Julien BETBEZE à Paris


Laurence ADJADJ
Dirige le Cabinet d'Hypnose, EMDR-IMO de Marseille 13006. Présidente de l'Institut de Formation en... En savoir plus sur cet auteur

Rédigé le 18/01/2016 à 12:07 | Lu 1337 fois modifié le 25/08/2017





Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 25 Décembre 2016 - 15:15 Hypnose et Syndrome de l'Intestin Irritable

   

Revue Hypnose & Thérapies Brèves | Livres en Hypnose et Thérapies Brèves | Congrès & Formations en Hypnose | Hypnose dans l'e-media




Suivez-nous
Twitter
Pinterest
Facebook
Google+



Agenda Formation
Paris: Le Collège d'Hypnose de Paris assure les Formations en Thérapies Brèves Orientées Solutions, EMDR-IMO, Hypnose Ericksonienne & Kinésithérapie