Menu

Interview du Dr Dominique Megglé par le Dr Gérard FITOUSSI


Revue Hypnose & Thérapies brèves n°50



Interview du Dr Dominique Megglé par le Dr Gérard FITOUSSI
Votre parcours professionnel est impressionnant, pouvez-vous nous donner un aperçu ?

Dominique Megglé : Servir ! Je me suis engagé dans l’armée pour servir la France. Pendant la Seconde Guerre mondiale, mon père, résistant, a été arrêté et torturé par les nazis, puis déporté à Buchenwald. Et comme je suis né au Maroc et que mon enfance en a été bercée, je voulais retrouver ma chère Afrique. C’est ainsi qu’un jour, jeune médecin militaire, j’ai été affecté en Côte d’Ivoire. Les Africains ont bien plus de difficultés que nous, mais là-bas nos cadres mentaux étriqués d’Européens sautent. On ne ressort pas indemne de l’Afrique.

Quel a été votre premier contact avec l’hypnose ?
En 1985, avec le livre de Jay Haley Un thérapeute hors du commun : Milton H. Erickson, attrapé dans une librairie lors d’un arrêt à Paris en rentrant à Abidjan depuis Stockholm où j’avais raccompagné un parlementaire suédois qui avait fait un AVC au Togo. Hypnotique, non ?

Vous vous référez aussi à Viktor Frankl qui insistait sur le sens de la vie. Pensez-vous qu’il soit encore d’actualité dans ce XXIe siècle déjà bien entamé où l’on parle de matérialisme, d’individualisme et autre transhumanisme ?
Frankl est plus d’actualité aujourd’hui qu’à son époque. Plus que jamais, les hommes s’angoissent et se suicident, et ils le font parce qu’ils ne trouvent pas de sens à leur vie. A quoi bon vivre quand on se sent n’être qu’un instrument de production, tout juste bon à consommer du sexe et des écrans et à faire ses courses à Carrefour ? Il existe une pathologie mentale propre aux humains parmi les animaux, la pathologie « noogène », déclenchée par un mauvais usage de notre liberté. Trahir la parole donnée, mentir peuvent conduire à la dépression et au suicide.

Vous vous êtes méfié des grandes approches théoriques sur l’homme pour vous concentrer sur l’individu face à vous dans toute sa complexité...
L’Afrique. Là-bas, j’ai découvert que l’ethnopsychiatrie enseignée en France était une tromperie. On nous enseignait que l’éducation sphinctérienne des bébés africains était si laxiste qu’ils n’avaient pas de stade anal, et donc qu’adultes ils ne faisaient jamais de TOC mais beaucoup de bouffées délirantes : c’était faux. Tout au long des trois ans d’allaitement, les bébés subissent deux lavements par jour pour déclencher automatiquement la selle, il y a beaucoup de TOC et pas plus de bouffées délirantes que chez nous. De ce jour, les théories psychiatriques n’ont plus eu aucune crédibilité pour moi. J’ai décidé de ne plus jamais interpréter le comportement humain et de revenir à la clinique pure, mais je me retrouvais ainsi dé- pourvu de moyens d’action thérapeutique, hormis les médicaments, largement insuffisants. Je me sentais bien démuni. C’est alors qu’en 1985, j’ai découvert Erickson qui m’a donné ces moyens d’action.

Votre parcours au sein du service de santé des armées vous a donné une expérience particulière dans le domaine des victimes de stress post-traumatique...
Dans les années 1987-1988, avec trois collègues nous avons formulé la première étiopathogénie hypnotique au monde du psychotraumatisme. Nos autorités militaires, lacaniennes, en ont été furieuses et ont bloqué la publication. Résultat : l’Américain Spiegel nous a doublés et j’ai quitté l’armée... Mais depuis, l’intérêt pour le trauma ne m’a pas quitté et j’ai ainsi développé une sorte d’EMDR pour les nuls que j’appelle « mes MAY » (mes Mouvements Alternatifs des Yeux). Mes MAY sont open source car si vous faites mes MAY, ce ne seront pas les miens mais les vôtres.



Laurence ADJADJ
Dirige le Cabinet d'Hypnose, EMDR-IMO de Marseille 13006. Présidente de l'Institut de Formation en... En savoir plus sur cet auteur

Rédigé le 29/10/2018 à 17:41 | Lu 13 fois modifié le 29/10/2018





Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 22 Mars 2018 - 16:26 La voix du thérapeute. Dr Dina Roberts

Revue Hypnose & Thérapies Brèves | Livres en Hypnose et Thérapies Brèves | Congrès & Formations en Hypnose | Hypnose dans l'e-media




Suivez-nous
Twitter
Pinterest
Facebook
Google+

Autour de l'Hypnose: EMDR, Thérapie Brève & Intégrative. De la Formation au Thérapeute. Paris, Marseille, Nancy