Menu

Le professionnel en supervision face à ses blocages


Isabelle ACQUAVIVA, Brice ALAIME, Sébastien SAUDUBRAY
ISABELLE ACQUAVIVA: Psychiatre, praticien hospitalier. Thérapeute familiale et de couple, hypnothérapeute. Responsable de l’Unité de thérapie familiale et de couple.
BRICE ALAIME: Psychologue clinicien, formé à la thérapie familiale systémique et à l’hypnose. Il travaille au sein d’un Institut médico-éducatif, d’un Programme de réussite éducative, et d’un point écoute parents, rattaché à un espace Info santé jeunes.
SÉBASTIEN SAUDUBRAY: Psychologue clinicien, utilise thérapie familiale, thérapies brèves et l’hypnose. Travaille au sein d’un Institut médico-éducatif et d’un Service éducatif de soin à domicile.
Revue Hypnose & Thérapies Brèves n°52.



UN MONDE CONFIGURÉ

Le professionnel en supervision face à ses blocages
C’est une chose proprement humaine que d’organiser le monde à partir de ce qu’il nous donne à voir. Nous structurons les éléments environnants par des liens et des associations qui produiront une matrice de sens et de sensibilités. Les patients que nous recevons sont coincés, dans une impasse, aux prises avec des angoisses qu’ils ne peuvent plus endiguer. De fait la réalité qui semble s’imposer à eux les déborde et sature leur capacité d’intégration. Ils souffrent et cet éprouvé vient signer la présence d’un réel qui échappe à leur maîtrise. Lorsque nous sommes confrontés à une situation nouvelle et qui pose problème, nous tentons dans un premier temps de répondre à la situation à partir de notre bagage personnel, de s’appuyer sur notre propre « répertoire musical », sans s’apercevoir que nous restons enfermés dans un même registre avec les mêmes instruments. Ce faisant, nous tentons de contourner le problème tout en contribuant à l’entretenir. Une certaine vision, une certaine « construction du monde », commence à s’élaborer à notre insu, comme tentative de cerner ce réel.

LE TEMPS DE LA RECONFIGURATION

En thérapie le professionnel s’efforce, tel un artisan, inlassablement et avec pugnacité, de créer un contexte relationnel favorisant l’émergence du singulier et le déploiement des potentiels, invitant le patient à adopter une attitude circonspecte et revêtir une posture de perplexité dont la vocation reste l’ouverture à de nouvelles perspectives. Au cœur de ce système thérapeutique, l’hypnose peut permettre à chacun de reconfigurer sa construction de la réalité, de créer un nouvel assemblage, une nouvelle vision du monde, et par extension, un nouveau rapport à celui-ci. Thérapeute et patient agissent de concert pour concevoir les instruments qui vont permettre de vibrer sur des mélodies nouvelles et conduire le patient à dépasser ses blocages.

LES BLOCAGES DU THÉRAPEUTE

Mais qu’en est-il du thérapeute qui aurait lui-même le sentiment d’être bloqué ? Que ses blocages s’expriment dans sa pratique individuelle, familiale ou institutionnelle, les questions restent les mêmes : comment interpréter ces blocages, et a fortiori comment les dépasser ? Par blocages, nous entendons ici autant les situations où le thérapeute se sent en échec, sort de sa neutralité, entre dans le jugement, que les situations où tout semble bien fonctionner, comme s’il s’opérait une synergie vécue comme une « vérité » unissant les protagonistes, avec le risque qu’elle exclut la possibilité d’un change- ment réel. L’analyse des difficultés du thérapeute laisse souvent apparaître, entre autres, qu’il est entré en résonance avec son patient ou le système qui le porte. Ce phénomène de résonance, concept de Mony Elkaïm, est « cette configuration particulière où des personnes appartenant au même système se mettent à “vibrer” sur le même thème ». Pour dépasser ces blocages, le thérapeute peut prendre la mesure des éprouvés qui le traversent in situ, mais peut également dans un deuxième temps analyser les enjeux de ces phénomènes de résonance, comme il le ferait en supervision, afin d’être à même de réviser sa posture et réouvrir la voie du changement. Il s’agit de repérer « quelle corde en moi la rencontre avec le patient a fait vibrer, comment en faire un point d’appui pour débloquer le système thérapeutique plutôt qu’un point de verrouillage, comment intégrer ce changement de posture ».

Lire la suite



Laurent GROSS
Président du CHTIP, hypnothérapeute, Kinésithérapeute, Psychothérapeute. Rédacteur en chef. En savoir plus sur cet auteur

Rédigé le 06/08/2019 à 13:07 | Lu 46 fois modifié le 09/08/2019





Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 16 Janvier 2019 - 10:05 Pas faire d’hypnose. Dr Adrian CHABOCHE

Revue Hypnose & Thérapies Brèves | Livres en Hypnose et Thérapies Brèves | Congrès & Formations en Hypnose | Hypnose dans l'e-media




Suivez-nous
Twitter
Pinterest
Facebook
Google+

Autour de l'Hypnose: EMDR, Thérapie Brève & Intégrative. De la Formation au Thérapeute. Paris, Marseille, Nancy


Agenda Formation
Paris: Le Collège d'Hypnose de Paris assure les Formations en Thérapies Brèves Orientées Solutions, EMDR-IMO, Hypnose Ericksonienne & Kinésithérapie